DANS LES  Q U O T I D I E N S                                                      JEUDI 1er NOVEMBRE 2001
Écrire au webmestre | les forfaits            Visiter Les écoles de Montréal dans les médias
 
 
Le RSC espère forcer la destitution de Diane De Courcy
 
Marc Thibodeau
La Presse
Jeudi 1er novembre 2001, page E 3

Le président du Regroupement scolaire confessionnel (RSC), Michel Pallascio, espère que le jeu de chaises musicales découlant des élections municipales de dimanche et de la tenue prochaine d’une élection complémentaire permettra à la coalition au pouvoir à la Commission scolaire de Montréal (CSDM) d’obtenir la destitution de la présidente de l’organisme, Diane De Courcy.

«Si nous gagnons l’élection complémentaire, il ne nous manquerait plus qu’une voix pour pouvoir voter sa destitution», a indiqué hier M. Pallascio lors d’un entretien téléphonique.

En raison du poste laissé vacant par le départ de la commissaire Francine Gagné, le conseil de la CSDM regroupe à l’heure actuelle huit commissaires membres du Mouvement pour une école moderne et ouverte (MEMO), six commissaires «indépendants» ayant quitté cette formation ainsi que six commissaires du RSC, ces deux derniers groupes votant généralement en bloc.

Si le RSC remportait l’élection, les deux groupes réuniraient 13 voix, soit une de moins que la majorité requise pour forcer par un vote le départ de la présidente, qui a toujours refuser de répondre aux appels à la démission de ses détracteurs.

La voix manquante pour la contraindre à obtempérer, note M. Pallascio, pourrait venir du départ éventuel d’un autre membre du MEMO à la suite des élections municipales puisque deux commissaires de la formation, Kenneth George et Jacqueline Montpetit, sont candidats.

Au dire de Mme De Courcy, les deux commissaires entendent cumuler les deux fonctions s’ils sont élus dimanche. L’hypothèse d’un éventuel vote de destitution paraît donc pour le moins improbable, dit-elle.

«M. Pallascio a les rêves tenaces», dit la présidente, qui entend se représenter aux élections scolaires prévues en 2002.

M. George a confirmé hier lors d’un entretien téléphonique qu’il n’avait aucune intention de quitter ses fonctions de commissaire s’il sort gagnant des élections municipales. «Je ne renoncerais pas à ce poste pour tout l’or du monde», a-t-il indiqué.

Le RSC compte aussi dans ses rangs une commissaire qui se présente aux élections municipales, soit Lyne Faust. M. Pallascio assure cependant qu’elle demeurera en poste, quoi qu’il advienne, jusqu’à la fin de son mandat.

Les commissaires indépendants ne présentent pour leur part aucun candidat lors de l’élection complémentaire, qui doit se tenir le 25 novembre. «Nous ne sommes pas encore un parti», a indiqué hier le commissaire Robert Cadotte, en s’empressant de préciser qu’aucune décision n’avait encore été prise sur l’opportunité de créer une nouvelle formation.
 

Source: LA PRESSE
Auteur: Marc Thibodeau
Date: Jeudi 1er novembre 2001

 
Une retranscription de Jocelyn Bourbonnais, webmestre 
 
©1998-2001 - Jocelyn Bourbonnais - Tous droits réservés